mardi 2 août 2016

Lire, Dire, écrire avec Ludo - Présentation et comparaison


- les manuels
- le logiciel TBI
- les affiches sons
- les grandes affiches avec l'illustration du texte de la semaine et celles pour la production d'écrit
- un exemplaire du fichier (le reste, ce sera la commande de rentrée, c'est sur un autre crédit)
- la peluche
- la boite de tampons (dommage, ils ne sont pas autoencrables, mais ils sont en bois et de très grande taille), je vous en ferai un essai très prochainement)
- le classeur guide de l'enseignant, et fiches photocopiables


Concernant les manuels, je suis plus qu'agréablement surprise de la qualité du papier utilisé. Comparativement, son épaisseur s'approche d'une page d'album du Loup qui... (le grand format), bien plus épais que Taoki. La couverture est également de très bonne qualité.
Le papier utilisé pour les fichiers est également de bonne qualité et devrait bien supporter le gommage.

Si vous commandez par catalogue à l'école n'oubliez de mentionner en rouge le code "partenaire 540" afin de signifier que vous avez découvert ces supports sur mon blog, merci.


Ludo VS Taoki

Pourquoi cet article ?

Ce petit article fait suite à un certain nombre de message d'interrogation sur le choix de la méthode de lecture que j'ai reçu. Ce n'est pas tant que ces deux méthodes sont comparables, mais elles le sont inévitablement.

Je tiens à commencer en signalant que si je quitte Taoki, ce n'est pas que la méthode ne convenait pas à mes classes, c'est une excellente méthode de lecture, et si je me suis lancée avec Ludo, c'est que cette belle aventure m'a été proposée par son auteur, Michel Rius, et aujourd'hui encore, j'ai parfois du mal à croire à cette chance d'avoir participé à l'élaboration d'une méthode de lecture éditée.



Retrouver le manuel, les fichiers et tout le matériel chez Génération 5 : iciSi vous commandez par catalogue à l'école n'oubliez de mentionner en rouge le code "partenaire 540" afin de signifier que vous avez découvert ces supports sur mon blog, merci.

Ludo vs Taoki

* Un personnage attachant



Le gros plus de Ludo, c'est le personnage (bon, pas face à Taoki, qui est un personnage génial qui vit de chouettes aventures, mais face à d'autres méthodes sans personnage). Il y a un lien affectif très fort qui se crée (comme avec les alphas que j'utilise également en classe).



Les postersSi vous commandez par catalogue à l'école n'oubliez de mentionner en rouge le code "partenaire 540" afin de signifier que vous avez découvert ces supports sur mon blog, merci.


* Lire et écrire

Le point fondamental de la méthode de lecture de Lire, Dire, écrire avec Ludo est qu'elle a été pensée autour de la méthode de production d'écrit déjà existante.

La production d'écrit est très importante, et bien que l'on trouve de la production d'écrit dans Taoki, cela reste un petit exercice parmi d'autres.

Le texte introducteur du premier jour lu par l'enseignant, dans Lire, Dire, écrire avec Ludo est là pour lancer la situation d'écriture à partir d'une nouvelle illustration, présente en noir et blanc dans le classeur de l'enseignant, en couleur sur une affiche  et/ou le logiciel.

* La progression

Un point qui diffère beaucoup de Taoki, c'est la progression des sons, c'est le choix de Mic qui travaille ainsi depuis longtemps, 1 son par semaine, mais on voit de suite toutes les graphies.

Cela peut sembler surprenant de voir les graphies "eu-oeu" dès le début de l'année, mais comme c'est une graphie qui ne se retrouve pas souvent dans les mots, c'est davantage une imprégnation progressive, et les affichages sont là en tant qu'aide à l'assimilation et la mémorisation.




Vous trouverez les affichages ici (avec référence aux Alphas)

Un seul mot-outil nouveau par semaine, contre 2 à 5 par semaine dans Taoki. De plus, chaque semaine l'ensemble des mots-outils est repris en lecture, dans le manuel.

* Fichiers d'exercices de lecture

Les fichiers d'exercices de Ludo ont été pensés pour pouvoir être utilisés en autonomie, avec des exercices récurrents semaine après semaine.

En phonologie, le type d'exercices varie très peu, on se focalise sur la recherche d'un son et de sa graphie, pas sur la compréhension de consignes parfois complexes, ou variable dans Taoki, comme un jour on entoure, puis on barre dans un exercice semblable. Nous cherchons à donner des repères aux élèves.

Les fichiers de lecture de Ludo sont en noir et blanc, certes il s'agit d'un choix avant tout économique de l'éditeur, et si j'aime beaucoup les couleur dans Taoki, j'ai toujours bien aimé le côté noir et blanc d'une photocopie, car pour les plus rapide, on peut simplement leur proposer de colorier...

Les pages lecture-compréhension de phrase se font au plus près de la méthode, on retrouve Ludo et Nina dans les phrases à écrire, à remettre dans l'ordre, important selon moi pour le côté affectif, également un réel repère dans la construction de la phrase, le sujet étant évident.

Les pages d'encodage ont été pensées en niveau de difficulté : ainsi on peut donner toute la page pour les plus à l'aise et les plus rapide, mais on peut aussi donner simplement la première ligne aux plus fragiles, et ainsi de suite. Un élève à l'aise mais très lent en écriture (et j'en ai des comme cela chaque année) fera simplement la dernière ligne... pas besoin de répéter la consigne semaine après semaine, les exercices reviennent dans le même ordre.
Les pages de compréhension sur la petite histoire de Nina à partir de la semaine 14, permettent de vérifier la compréhension de l'élève sur un texte entièrement déchiffrable. Et s'ajoute également de petits exercices très simples, dans l'esprit des nouveaux programmes, en edl.

* La mascotte, les tampons

Un plus : la possibilité d'avoir la vraie mascotte Ludo, les tampons tout prêts, même si cela est non indispensable à la méthode.

* Le logiciel pour le TBI

Le logiciel pour TBI de Ludo est un simple logiciel de visionnage de toutes les pages du manuel, du fichier, des différentes illustrations (du texte de la production d'écrit), c'est très pratique.
Il y a les fonctionnalités de loupe, de rideau, de spot, pour écrire, mais cela reste basique.
Le manuel numérique enrichi de Taoki est réellement interactif et propose des exercices de phonologie sympa à partir de l'illustration, on a les pages du manuel que l'on peut manipuler, mais que le manuel, pas le fichier, que pour ma part j'ai scanné pour la projeter au TBI.

* La littérature de jeunesse

Lire, dire, écrire avec Ludo laisse davantage de temps pour travailler en littérature de jeunesse que Taoki, qui est une méthode très dense. Les créneaux de littérature sont prévus avec Ludo. Sur mon blog, je continuerai d'adapter des textes avec la progression de sons de Ludo, comme je l'ai fait pour Taoki.

* Un grand plus

Les auteurs sont très disponibles sur leurs blogs respectifs, et pour ma part, j'ai dors et déjà prévu de diffuser les textes de lecture du soir en intégrant les alphas, etc..., proposer les fiches d'edl : affichages, mini-leçons et petits exercices de réinvestissement, en téléchargement libre.

Quel choix ?

Je ne peux pas choisir à votre place, chacun fera ses choix selon ses envies, ses convictions pédagogiques, ses pratiques...
Une méthode de lecture c'est toujours un gros investissement (financier et temps), il faut avant tout se voir travailler avec , car après, ce sera pour quelques années ;).

Ludo en détail


Voilà, ça y est ! Je suis co-auteure d'une méthode de lecture pour les CP ! Contrat signé et date de parution très officielle.
Je ne suis pas peu fière de pouvoir enfin vous présenter le fruit de notre travail en collaboration avec Mic, le PAPA de Ludo.

Je vous invite à faire un petit tour pour voir la brochure détaillée réalisée par Mic, c'est ici ainsi que la présentation du matériel et des différents lots sur son blog.






Et maintenant, la méthode !

Nulle méthode n'est parfaite, nous en avons bien conscience. Des choix ont été faits, en nous appuyant sur notre expérience professionnelle.

Comme je vous l'ai déjà dit, cela fait des années que j'utilise la méthode Ecrire avec Ludo, avant les premières publications. Mic m'a contacté et m'a proposé de travailler avec lui sur le deuxième classeur, celui des outils complémentaires.

Ce travail terminé, il m'a proposé de nous lancer dans l'élaboration d'une méthode de lecture complémentaire d'Ecrire avec Ludo, ce projet m'a enthousiasmé.

Ludo est une méthode de lecture syllabique, avec un petit écart : 1 mot outil par semaine.
C'est une double page qui est prévue pour une semaine.


Page de gauche, le texte introducteur de la production d'écrits, avec une illustration qui lui correspond et qui servira également de support à la recherche de mots contenant le son étudié. Ce texte prévu pour être lu par l'enseignant, pourra également servir pour différencier, si un élève est déjà lecteur.
La page de droite est une page de lecture syllabique classique :



présentation du son et de sa graphie, avec un mot repère, le geste BM


lecture de syllabes 


lecture de mots et d'une petite histoire, dont Nina est l'héroïne

et un peu moins classique :
un encart pour l'étude de la langue, et les mots-outils :
du début à la fin de l'année, la liste se rallonge au fur et à mesure, avec un seul nouveau mot par semaine.



Ce qui est un peu moins classique, c'est la présentation simultanée de l'ensemble des graphies d'un même son. Choix délibéré et nécessaire pour voir l'ensemble des sons en 36 semaines, à raison d'un son par semaine. Si cela fait bien longtemps que je n'ai plus travaillé ainsi (depuis Rue des contes), mais avec cette étude sur une semaine, c'est tout à fait faisable.

Sur les 3 premières semaines, on revoit les voyelles, qui sont souvent déjà maitrisées, et on ajoute donc les différentes graphies du "o" et du "e". Puis, pour la première période, on rencontre encore le "v" et le "w" la même semaine.
En période 2, une semaine sur 2, on rencontre un son qui a plusieurs graphies (f, s et j).
Le début d'année est donc très lent et progressif, et laisse le temps de bien mettre en place les habitudes de travail, et l'utilisation simultanée de la méthode de lecture et de production d'écrits.
Vous verrez également que les sons sont en couleur, on retrouve les gestes BM (illustrés avec Ludo), et des arcs pour la lecture des syllabes sont tracés. Les lettres muettes sont grisées et les mots outils en gras. Tout cela évolue au fil des périodes. On retrouve ces aménagements dans les fichiers d'exercices.

En préparant cette page b, nous avons cherché à différencier, apporter des aides à la lecture pour les élèves les plus fragiles.

Plus tard dans l'année (période 3) :


On pourra par exemple demander aux élèves les plus fragiles de ne lire que les mots et la phrase en couleur.

2 pages, mais ce n'est pas un peu juste ? Oui, et non.

OUI, si on pense aux manuels déjà existants, si on cherche à comparer avec ce qui existe.

NON et encore NON, car le manuel de lecture est intimement lié à la méthode de production d'écrit, et ce sont ces activités combinées qui sont programmées sur la semaine.
Cela permet également du temps pour un vrai créneau de littérature, indépendant du créneau de lecture, je distingue les 2 dans mon emploi du temps, les compétences travaillées, ne sont pas tout à fait les même. Et il est important d'enrichir la culture littéraire de nos élèves. Pour chaque semaine, des propositions de titres à étudier, en rapport avec le thème de la semaine vous sont faites.

Les fichiers de lecture accompagnant le manuel sont pensés pour accompagner le manuel.

Toujours  :
une page avec des exercices de phonologie, et l'écriture du son


une page avec des exercices de lecture/écriture différenciée,
on peut donner uniquement le premier exercice aux plus fragiles, par exemple

 
une page d'encodage
Et à partir de la période 3 (courant période 3, quand on change de fichier),
une page avec 2 exercices de compréhension
sur l'histoire de Nina, un exercice d'edl, et un exercice de production d'écrit avec le mot-outil de la semaine. 

 
L'edl est travaillée dès le début de l'année à l'aide du manuel et de la production d'écrit, en situation, de manière à donner du sens. Les exercices un peu plus systématiques ne viennent qu'en troisième période. Les nouveaux programmes précisent bien que l'edl doit se faire en lien avec la lecture et l'écriture, donc c'est en travaillant sur le texte, et la production d'écrit que cela se construira principalement. Ils donnent dans les repères de progressivité quelques indications comme l'approche intuitive, l'appuie sur l'oral, le recueil d'observations.

Oh, mais pourquoi le fichier est en noir et blanc, et pas en couleur ? C'est chouette la couleur !

Oui, c'est chouette la couleur, en même temps je l'ai apprécié dans le dernier fichier que j'ai utilisé en classe, mais je lui ai également trouvé des inconvénients.
Les avantages du noir et blanc :
* moins d'interférences visuelles
* les élèves les plus rapide ont la possibilité de colorier les dessins une fois le travail terminé
Les exercices sont assez répétitifs, pour ne pas rentrer dans des temps trop longs d'explicitation des consignes. Le but étant que très vite les élèves soient totalement autonome dans le fichier, ce qui est très important en cas de cours double, ou de travail en atelier, pour ne pas être continuellement sollicité par les élèves.
Il ne s'agit pas de rentrer dans une discussion autour des méthodes de lecture, mais si vous avez envie d'en discuter, ici, ou sur le blog de Mic : ici, ou encore sur le forum dédié à Ludo : ici, nous nous ferons un plaisir de vous répondre, Mic et moi.

Erratum :
p71 du manuel : c'est écrtit "une portefeuille"... j'ai mis un peu de blanc sur ces "e" en trop

7 commentaires:

  1. Je n'ai pas de CP mais je te dis BRAVO pour ton investissement et ta réflexion autour de la lecture. Par ailleurs le petit Ludo est très mignon, les élèves doivent aussi beaucoup l'apprécier.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sanleane. J'utilise depuis quelques années, les alphas, Borel... avec une "méthode" genre à l'école des albums où je choisis la littérature en fonction des projets de classe, d'école, des élèves... J'utilise déjà des outils PEMF divers mais pas Ludo qui m'attire beaucoup. Est-ce que le "Lire-dire-écrire" peut suffire sans le "écrire avec Ludo" ? Evidemment, je n'ai pas le budget pour tout prendre. Quel est l'essentiel ? manuel / cahier ex. / DVD ? le guide enseignant ? En tout cas merci pour tout. Je ne te laisse pas souvent de message mais sache que je regarde, et que je te "pique" souvent de petits outils qui sont très bien faits !!! Bettina

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Bettina. L'outil "Ecrire avec Ludo" est compris dans la méthode de lecture donc pas besoin de l'avoir en doublon. Pour le reste (la méthode de lecture), il existe un pack de base comprenant le guide du maitre, les posters et les affiches des sons (les manuels et fichiers d'exercices sont évidemment à commander en plus). Mic (dessinateur de Ludo)

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Sanléane,
    je suis à la recherche des affichages sons comme ceux présentés dans cet article mais qui n'apparaissent pas dans le dossier affichage.
    Seront-ils publiés? J'utilisas tes anciens affichages mais avec Ludo cette année, les mots repères ont changé.
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, en effet, les affichage des mots repères ne sont pas en ligne, car on peut les trouver sur les affiches de la méthode. Ce ne sont des pages avec le mot et l'image, pas une vraie affiche comme les autres. Je peux les rajouter dans le dossier et il faudra surtout que je pense à rajouter également une photo de mon affichage en classe. Tu peux également trouver des affichages de ces mots repères sur le site de Mic, En classe avec Ludo.

      Supprimer
  5. Bonjour Sanléane,

    J'ai choisi Ludo pour cette année pour tout un tas de raisons, mais je suis un peu étonné par les sons du texte 2.
    Pourquoi avoir mis le "e" de renard (son [e]) avec "feu" et "nœud" qui pour moi sont plutôt pour le son [eu]? J'aurai plutôt associé ce "e" avec ceux de "fleur" et "cœur" en phonétique. Peux tu m'éclairer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le choix a été fait de présenter les différentes graphies d'un même son ensemble. Feu et noeud se prononce de la et sont assez proche du e de renard, difficile en tout cas de faire la distinction pour les enfants, c'est un choix. Fleur et coeur, c'est encore un autre son, mais bien distinct du e de renard. De toute façon, à aucun moment on ne leur demande de distinguer e de oeu/eu.

      Supprimer