mardi 21 août 2018

Une histoire par jour ou 120 séances pour enseigner la compréhension, éditions Belin

Je vous présente aujourd'hui un ouvrage formidable pour l'enseignement de la compréhension au CP.

Etant dans un double niveau CP-CE1, mes CE1 profiteront également de ces séances.


Pascale Bézu est formatrice à l'ESPE de Strasbourg, et j'ai eu l'occasion d'assister à 2 de ses animations pédagogiques il y a deux ans, sur le thème de l'enseignement de la compréhension en lecture.

Elle nous avait également présenté des ouvrages qu'elle avait écrit, qui s'adressaient au cycle 3, mais nous avait donné, à nous enseignant en cycle 2, des pistes d'utilisation au cycle 2. Je vous présenterai ces ouvrages dans un autre article, puisque je m'en servirai avec mes cycle 3

Et cette année, est sorti son ouvrage très complet pour le CP (on peut espérer qu'il y en aura un pour le CE1 l'année prochaine ;)).


pour commander

Cet ouvrage propose 1 lecture par jour, une lecture faite par l'enseignant, on travaille la compréhension à partir de textes lus et commentés à la classe, tout en développant des compétences langagières.

L'ouvrage est accompagné de 2 cahiers élèves avec de petits questionnaire de compréhension pour accompagner la lecture commentée (rien de révolutionnaire), et (et cela je le trouve très intéressant), un encart avec la proposition de raconter le texte à la maison, et les parents ont dans l'encart le résumé du texte entendu pour donner un coup de pouce si nécessaire, ou simplement pour vérifier que c'est bien l'histoire du jour que leur enfant leur raconte.

J'ai acheté les 2 cahiers, mais à 4, 90 euros le cahier, je sais déjà que je n'en prendrai pas un par élève, déjà, ce n'est pas donné, et on a déjà les fichiers de la méthode de lecture, et surtout, avec 2 jours de français par semaine, je ne pourrais pas travailler l'intégralité des textes avec mes élèves.

Petit visuel des fichiers :

cahier 1 - sommaire
cahier 1
cahier 2 - sommaire
cahier 2
Présentation de l'ouvrage :

- 523 pages en couleur, visuellement agréable

- 2 parties de 15 semaines chacune :
 
   * découverte, explicitation et entrainement des différentes stratégies de compréhension

   * entrainement qui laisse plus d'espace de verbalisation aux élèves

- chaque partie se découpe en 8 étapes ciblant une stratégie d'apprentissage de la compréhension.


Le dispositif proposé dans cet ouvrage, s'appuie sur les travaux de J. Giasson, M. Bianco, S. Cèbe et R. Goigoux.

3 points importants :

- l'apprentissage nécessaire pour dégager le schéma narratif du récit

- l'apprentissage nécessaire pour comprendre la dimension linguistique du récit

- l'importance d'attirer l'attention des élèves sur les pensées, les états d'âmes et les intentions des différents personnages

Cet enseignement proposé est un enseignement explicite pour aider les élèves à mettre en place des stratégies pour mieux comprendre un texte, et transférer ces stratégies à tout texte.

Les stratégies travaillées :

- dégager la macrostructure d'un texte et comprendre les intentions du héros

- utiliser différentes stratégies pour comprendre un mot

-  comprendre les reprises anaphoriques

- hiérarchiser les informations du récit

- comprendre l'implicite en s'aidant des inférences textuelles et culturelles

- comprendre le rôle des connecteurs dans un texte

- identifier le rappel de récit le plus proche de l'histoire entendue

- s'entrainer à utiliser les différentes stratégies enseignées.


Ce que j'aime :

Ce livre est parfait pour des enseignants débutants, car il est très détaillé, pour sa partie séquence avec les élèves.
Par la suite, il sera plus aisée de transféré ce qui est proposé dans cet ouvrage à d'autres albums.

Il est également très bien pour les enseignants chevronnés qui souhaitent de nouvelles lectures, on peut partir sur ce qui est proposé, pour s'épargner le temps de préparation.


J'aime beaucoup les séances très ritualisées qui sont proposées :



* La présentation du travail de lecture


Tout d'abord le préambule et la mise en place d'un horizon d'attente, un point sur lequel Mme Bézu avait bien insisté lors des animations.ainsi que la présentation de ce qui va être appris : l'élève sait ce qu'il va apprendre et pourquoi.


* La lecture commentée


Chaque séance débute par la présentation du titre de l'histoire, le rappel des stratégies travaillées (l'enfant sait ce que l'on attend de lui), puis on fait une première lecture commentée (les commentaires sont notés dans l'ouvrage), on a le texte  à lire (donc pas besoin d'avoir forcément le livre en classe), on s'interrompt pour poser des questions, tout est parfaitement détaillé, il n'y a qu'à suivre l'ouvrage, c'est clé en main !

A la fin du texte, on reformule pour retrouver la trame narrative de l'histoire et verbaliser explicitement la stratégie de lecture apprise. Puis on s'entraine pour mettre la stratégie en oeuvre.



Ce que j'aime moins : 

... et dont il est important d'avoir connaissance.

Les séances sont prévues pour durer 45 minutes le matin et 30 minutes l'après-midi, c'est long, à raison de 4 lectures par semaine, cela fait déjà 5h de français, et il reste à travailler la phonologie, l'écriture, l'edl, la production d'écrits, bref tel quel, je ne vois pas comment mettre en place, il faut encore que je réfléchisse comment je vais aménager cela.

Après une période d'utilisation, et la découverte de la proposition de programmation sur le site de Belin (ici), je reviens sur ce commentaire :  ce qui est proposée, c'est au final une histoire par semaine, avec le choix parmi 2 ou 3 histoires permettant de travailler la même compétence. C'est donc tout à fait faisable, on fractionne donc ce qui est proposé dans l'ouvrage sur une semaine.

Cet ouvrage va beaucoup m'aider cette année, car bien que j'ai appliqué ce que Mme Bézu nous avait présenté en animation, je ne suis pas toujours allée aussi loin. Je vais pouvoir suivre cet ouvrage, et gagner beaucoup de temps de préparation.


Chez l'éditeur : après inscription sur le site, vous pourrez consulter le spécimen dans son intégralité et télécharger différentes ressources comme des posters et la programmation proposée : ici

Petit point après une période d'utilisation :

Déjà, pour commencer, nous sommes loin d'une histoire (différente) par jour. Si je suivais les préconisations détaillées sur les durées, je n'arriverai pas à boucler mes journées en CP-CE1. J'ai donc très vite adapté mon utilisation, et j'en suis donc à une histoire par semaine (mais je suis en classe bilingue, et je ne vois donc mes élèves que 2 jours par semaine).

Je me suis également penchée sur la proposition de programmation que l'on trouve sur le site (ici), et ce qui est proposée, c'est au final une histoire par semaine, avec le choix parmi 2 ou 3 histoires permettant de travailler la même compétence. C'est donc tout à fait faisable, on fractionne donc ce qui est proposé dans l'ouvrage sur une semaine.

Mes élèves aiment beaucoup ce temps de lecture compréhension, et à l'oral cela correspond parfaitement pour les CP, mais également pour les CE1, cela permet de sortir des fiches et de compléter le travail fait par ailleurs en lecture suivie.

Cela ne gêne pas du tout les élèves de simplement entendre l'histoire sans voir d'images. Il me demandent spontanément s'il doivent fermer les yeux pour voir le film de l'histoire dans leur tête, ils adorent cela.

Pour mener ces séances, nous nous installons confortablement dans le coin bibliothèque, sur les bancs et le tapis.

Je commence la présentation par la lecture du titre, quand c'est proposé, je montre les images (comme pour présenter un hamster, un chameau, ...), à l'aide des flashcards proposées sur le site (ici), et quand la séquence autour d'un album est terminé, je dépose l'album (quand je l'ai, mais cela ne concerne que peu de titres) en BCD.

Je suis ravie de cet achat, et j'ai également hâte d'assister à la prochaine animation avec Mme Bézu autour de cet ouvrage.

Quelques une des histoires (parmi les 120) :

 Justine entre au CP

Le crapaud et la princesse

Le chat botté


Le loup et les 7 chevreaux

Renard et le puits

Dame Hiver

Polly la futée et cet imbécile de loup



L'enfant d'éléphant

La princesse au petit pois

Maxime Loupiot

Les 3 petits cochons

La culotte du loup

Les musiciens de la ville de Brême


Pélagie la sorcière

La fleur qui dérange

Prisonnière de la sorcière

Je me rends compte en me relisant que j'ai noté beaucoup de contes, mais rassurez vous, les textes sont divers et variés, on y trouve également de nombreux ouvrages récents.

N'hésitez pas à me faire un retour si vous aussi vous l'utilisez en classe ;).







12 commentaires:

  1. Je viens juste de le recevoir ! Effectivement, il est très fourni, c'est sympa quand même d'avoir des nouvelles histoires ! À mon avis je vais raccourcir les séances... Merci en tout cas pour tous ces partages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon intention aussi, à voir dans quelle mesure, et pour cela, je souhaite d'abord tester en classe une séquence telle qu'elle est proposée.

      Supprimer
  2. J'ai été moi aussi emballée dès que j'ai lu la présentation et l'extrait reçu en cours d'année. J'ai attendu impatiemment le mois de juin pour le commander sur le site de Belin, mais il est resté indisponible jusque début août, sans explication de leur part (j'ai même téléphoné...). J'ai fini par le commander sur Amazon sur lequel j'ai découvert par hasard qu'il était disponible (un comble !). Bref, je l'ai !! et je suis ravie. Ma seule appréhension est également le temps que cela va me prendre. Je pense raccourcir les séances ou bien me contenter d'une séance par jour et lire moins d'histoires ?... A voir. Je vais rester attentive à tes retours et cela me rassure un peu de savoir que je ne serai pas la seule à me lancer dans cette méthode. Nos élèves ont tellement besoin d'apprendre à comprendre et à parler !
    En attendant, merci pour tout ce que tu partages. Ton blog est une véritable mine !

    RépondreSupprimer
  3. Dans la proposition de programmation sur le site de Belin, il me semble qu'ils indiquent 3 histoires par semaine ... le jour 4 étant consacré à une relecture d'un des textes vus au choix des enfants... cela permet de réduire un peu le quota horaire hebdomadaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais reste que placer les 3 autres jours 1h15 pour la compréhension, en plus des autres activités en lecture avec les CP comme la phonologie et la lecture à haute voix, ... il faut que je teste en classe avant de me prononcer

      Supprimer
  4. Bonjour
    Moi aussi, je me lance avec cette méthode. Voilà, ce que je pense faire : une étape sur 2 semaines, soit 2 à 3 textes par semaine, avec une séance de 30 minutes et une autre de 15 minutes. Je ne ferai que la première partie de l'ouvrage sur l'année, ce qui me laisse du temps pour lire d'autres choses et faire une lecture intégrale en dernière période.

    J'utilise la méthode Pilotis pour l'étude du code, mais du coup j'abandonne la partie littérature. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour sur la façon dont tu compte utiliser cet ouvrage.
      Je ne sais pas où tu en es dans ta démarche, et désolée, je n'ai pas eu de notification pour ton commentaire.

      Supprimer
  5. Bonjour,
    J'utilise moi aussi cette méthode pour la compréhension depuis septembre. De prime abord, je la trouvais très complète, très bien faite. Je ne fais pas 1 histoire par jour... effectivement trop chronophage.

    Après 1 mois d'utilisation, je voulais avoir votre avis, car j'ai quelques soucis :
    - cette méthode semble ne convir qu'aux élèves qui participent habituellement. J'ai plusieurs élèves qui ne "rentrent pas dedans". Incapables de raconter à la maison, et de ce fait, les parents sont inquiets... Le vocabulaire, pourtant très étayé,est trop riche il me semble. Je ne vois pas comment je pourrais différencier...
    Avez-vous des observations de ce genre dans votre classe ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après un mois d'utilisation en classe, je fais en partie, la même observation en classe : il y en a toujours qui ne participent pas spontanément, mais cela, c'est quelque chose que l'on observe régulièrement, il y a toujours des enfants qui pour diverses raisons préfèrent rester en retrait, ce n'est pas pour autant qu'ils ne "profitent" pas de ce qui est enseigné.
      Le côté "ne raconte pas à la maison", je n'ai pas de retour de parents. Je procède ainsi : j'ai expliqué aux parents le fonctionnement en classe, et ce que j'attends de l'enfant. Le résumé est collé dans le cahier du soir. Les parents laissent d'abord leur enfant s'exprimer après lecture du titre et un "Tu peux me raconter l'histoire ?", et si l'enfant ne commence pas à raconter, j'ai expliqué aux parents qu'ils pouvaient lire le résumé à l'enfant et lui demander ensuite de reformuler.

      Supprimer
  6. Bonjour,
    Même constat que pour l'internaute précédent(e)...Avec ma collègue nous avons testé en atelier mais compliqué car les groupes suivants ont entendu au moins quelques bribes de l'histoire...Nous avons évoqué le faire en APC mais alors on est très loin d'une histoire par jour le temps de passer tout le monde même avec des groupes importants...Reste pour nous la possibilité de "reprendre" en APC les textes travaillés collectivement avec ceux qui ne participent jamais ou ne comprennent pas, ainsi ils auront déjà eu une lecture...et on pourra affiner leurs difficultés éventuelles de compréhension...
    Voilà! Et merciii Sanléane pour toutes les ressources!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai répondu à l'internaute précédent, tu pourras donc lire ma réponse un peu plus haut ;).
      Reprendre l'histoire et surtout le fait de raconter l'histoire en APC pour ceux que l'on entend pas en classe est une bonne idée. En petit groupe et sans interférences autour d'eux les élèves sont toujours plus à l'aise, et en APC, ils ont toujours moins de difficultés à répondre à nos sollicitations.

      Supprimer
  7. Bonjour, j'attaque à la rentrée dans le cadre d'un atelier lecture avec cp'ce1 et 4 élèves de ma classe itep... Groupe de 6 élèves... Je pense que je ferai 2 séances par semaine.: une en atelier et une avec mon groupe classe itep...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot si mes ressources vous intéressent, que vous pensez les utiliser en classe.