mercredi 2 août 2017

Construire les notions mathématiques sans fichier au CP

Cette année, c'est décidé, je laisse tomber le fichier !

Je souhaite avancer en tenant davantage compte des rythmes d'apprentissages de chacun, et avec un fichier, c'est difficile, on se retrouve toujours au final, à faire grosso modo un jour, une page (avec les manipulations qui vont avec, quand on a le temps de tout faire, et ce n'est pas toujours évident).
Je souhaite que mes élèves manipulent davantage, testent, tentent, se posent davantage en chercheurs.

Ma pratique, mes outils :

* Le rituel chaque jour compte




J'ai failli oublier ! Bien sûr, je continue le rituel Chaque jour compte avec ma classe ! Ce rituel est très efficace pour travailler la numération, les décomposition de nombres, les différentes représentations d'un nombre.

A voir :  le détail du rituel et les documents ici


* Les mathés matous

pour commander
En première période je vais principalement m'appuyer sur un outil dont je vous avais déjà parlé et qui me servait de petit rituel : les mathés matous(attention, si cela vous intéresse pour la classe, le guide doit être impérativement accompagné du matériel).

A voir : le détail de la méthode et de son utilisation ici

Les mathés matous seront utilisés pour une partie collective de la séance de maths, pour travailler différentes compétences (de 0 à 10) : dénombrer, comparer, catégoriser, se repérer, calculer, résoudre des problèmes. A raison d'une séance de 15 minutes par jour, cela nous amènera en période 3.

J'ai repris l'ensemble du matériel, pour préparer des fiches projetées au tbi, c'est pour moi plus simple à utiliser que de manipuler des cartons dans une classe de 27 CP.


Les élèves travailleront ensuite en ateliers ou centres, cela reste à définir.

* Maths de Singapour

Ancienne, nouvelle version, mon coeur balance, mais avec une préférence pour l'ancienne version pour le guide. Je n'utiliserai pas la méthode de Singapour en classe, mais je vais m'en inspirer, car ce qui m'intéresse dans cette méthode, c'est l'importance de la modélisation.

Qu'est ce que la modélisation ? 

C'est simplement la représentation par un schéma d'un concept ou d'une situation mathématique. Et les situations mathématiques, en images, ne manquent pas.





La méthode de Singapour propose une unité préliminaire aux notions d'addition et de soustraction : (et multiplication et division) : elle introduit les notions de tout et de partie à l'aide de schémas.



Ceci a conditionné la création de nouvelles maison de nombres.



A voir : les maisons de nombres

Si la démarche vous intéresse, je vous conseille quand même plutôt la version 2016, en accord avec les programmes 2016.

A lire : échanges de pratiques autour de la méthode : ici et ici


* Problèmes Jocatop

chez Jocatop
Ce fichier sera utilisé dans un cadre collectif, en rituel après les Mathés matous, et sera exploité avant cela dans le cadre d'atelier ou de centre mathématique.

On peut soit travailler au TBI avec les images (mais ce n'est pas interactif, permet juste d'avoir l'image de la situation problème en grand), soit avec l'image en A4 en petit groupe. On peut proposer aux élèves du matériel pour résoudre les problème, ou les laisser chercher, prendre le matériel de leur choix (cubes, bouchons, etc...)


* Construire les notions mathématiques, Retz

pour commander
Celui qui me suit depuis quelques années, et qui continuera à me suivre. Ce petit livre reste pour moi
une référence et une mine quand on cherche des activités de manipulation à mettre en place, selon les compétences que l'on souhaite travailler. Et pour une fois, c'est un petit prix. Le livre est accompagné de son cd-rom, pour préparer plus rapidement le matériel.

A voir : mon article détaillé : ici






* Les centres mathématiques




Une bible pour travailler en centres mathématiques. Et pensez à votre libraire pour la commande ou chez Canopé, ce titre vaut moins de 50 euros.

A voir : mon article détaillé : ici





* Numération en petits groupes

pour commander


Attention, le guide seul ne suffit pas, il faut aussi la pochette avec le matériel, qui comprend l'ensemble des jeux à découper.

A voir : j'en parle ici



* Manip'maths de l'atelier de l'oiseau magique : problèmes en petit atelier avec la maitresse

Un matériel absolument formidable, à manipuler, résistant, et surtout des situations problèmes intéressantes avec des niveaux de difficultés différents, parfait pour la différenciation et aider les enfants à progresser selon leur niveau.


Désolée, pas de lien, leur site est inaccessible au moment de la rédaction de cet article. 

Leur matériel est fait pour durer et les prix sont en conséquence (120 euros environ pour celui-ci). Je vous conseille vivement un rendez vous avec un de leur représentant pour voir ce qu'ils proposent de plus près.


pour commander
Suite à un petit commentaire et un lien laissé par Nicolas Pinel, je me suis intéressée à la méthode qu'il propose : la méthode heuristique de mathématiques.

La découverte de son blog, et surtout le livre présentant les principes fondamentaux, et le déroulement des séances de maths (ce n'est pas un guide enseignant, pas de séances détaillées, mais un principe de fonctionnement), m'a confortée dans l'idée de "sortir du fichier".

Si cela vous intéresse, je vous conseille dans un premier temps, la lecture de cet article des cahiers pédagogiques : ici
Puis de passer sur le blog de Nicolas Pinel pour y trouver un certain nombre d'explications, des vidéos, ainsi que tout le matériel de la méthode (les jeux, les règles, les fiches) : ici
Pour commander directement l'ouvrage : ici

Vous êtes intrigués, intéressés ? Je vous conseille la lecture de la méthode heuristique de mathématiques de Nicolas Pinel, car je n'irai pas plus loin dans le détail, c'est encore lui qui en parle le mieux.


Le matériel en classe :

Pour manipuler, il faut du matériel. Voici ce que j'utilise en classe, ce n'est pas une sélection modèle, simplement faite à partir de ce que j'ai trouvé dans ma classe en arrivant, et ce avec quoi j'ai équipé ma classe petit à petit. 9 ans dans la même classe, cela laisse le temps d'enrichir le matériel de classe.

Du petit matériel pour la numération, le calcul : des cubes, des buchettes, des dés...

Des dés en mousse, c'est l'idéal, pas de bruit !
des dés en mousse plus grand :
pour commander
les dés que j'utilise en classe : pour commander






* Un boulier, idéalement un par élève. Voici le modèle que j'utilise dans ma classe, il vient de chez Hema, mais n'est plus en vente. Je vous mis un lien vers du matériel similaire.


pour commander


* des réglettes cuisinaires, comme vous pouvez le voir, les miennes ne sont plus toutes jeunes, j'ai 3 boite de ce type, dont une avec des manquants.

pour commander

* un kit unités, dizaines, centaines :

pour commander

* des cubes pour compter, calculer :

pour commander
   



* du matériel recyclé : compter avec des bouchons :



 * des allumettes sans tête

* de la monnaie : on peut récupérer les pièces et les billets dans les fichiers

pour commander

des jetons :

pour commander

mon petit cadeau pour la classe pour la rentrée : la machine à additionner :

pour commander

* Mise en commun


Un précieux alliés pour la mise en commun, le visualiseur. Il vous permettra de projeter au TBI des situation de manipulation (comme l'utilisation de cubes pour donner la réponse d'un calculer, un dessin ou schéma fait par un enfant.

A voir :  article détaillé sur le visualiseur : ici


Et l'évaluation ?

Je vais travailler principalement en centres mathématiques et en ateliers. Dans cette organisation je suis avec un petit groupe, voir en individuel, selon l'organisation de ma séance.

Lors des séances je prends des notes, sur le travail effectué, les progrès observés... et cela m'aide à cerner les élèves et voir où ils en sont dans leurs apprentissages. J'ai pris cette habitude depuis la mise en place des centres (même si c'était à plus petite échelle et bien moins fréquemment), comme le préconise Debbie Diller dans Les centres mathématiques.

J'ai également prévu des entretiens individuels (comme proposé dans la méthode heuristique de mathématiques de Nicolas Pinel, mais c'est également ce qui est proposé dans les 5 au quotidien en lecture). Des entretiens qui permettront de faire un point sur l'acquisition des notions, les progrès, les difficultés

L'outil proposé dans la méthode heuristique de mathématiques est un tableau d'apprentissage. Je lui donnerai plutôt l'appellation de cahier de progrès dans ma classe, pour faire suite au cahier qu'ils ont eu en maternelle.
Le cahier de progrès est là pour accompagner l'élève, l'impliquer dans ses apprentissages, lui faire prendre conscience de ses progrès.
Une compétence pourra être validée quand un exercice ou un jeu sera réussi plusieurs fois, mais cela pourrait aussi faire suite à une évaluation de fin de période plus classique. La tâche de l'enfant sera de colorier (ou pas) la compétence lorsqu'elle est validée comme acquise par l'enseignante.


Des jeux mathématiques :

Vous en trouverez de nombreux en suivant ce lien : ici


6 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces infos.
    Superbe découverte MHM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela a été une belle découverte pour moi.

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Très intéressant ton article et notamment "La méthode heuristique des mathématiques". Je pense que le livre fera partie de mes prochaines lectures didactiques...
    Sinon, tu l'as peut être déjà mentionné dans un autre article, mais qu'utilises-tu pour les grandeurs et mesures, ainsi que la géométrie ? Merci d'avance et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en conseille sa lecture.
      C'est vrai que je ne parle pas des mesures et de la géométrie, simplement parce que je suis déchargée, et c'est ma collègue qui s'en occupe.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    J'ai commencé l'année dernière à fonctionner comme cela... grâce à tes précédentes réflexions et à la découverte des Maths avec Singapour et cette notion très importante de parties et de tout d'un nombre.
    J'utilise également les problèmes de Jocatop. Au début, cela m'a demandé d'accompagner beaucoup, puis avec l'habitude les élèves ont commencé à prendre des initiatives pour les recherches. C'est top.
    Je vais poursuivre cette année en approfondissant davantage.
    Merci pour ces précieux conseils.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour toutes ces informations, je suis tentée moi aussi par une année sans fichier avec mes CP (j'ai une classe de GS/CP/CE1)mais je me donne encore quelques jours pour réfléchir!

    RépondreSupprimer